Autour du livre,  Illiers-Combray

Salon du livre d’Illiers-Combray 11 juillet 2021

Cette 2ème édition du salon du livre d’Illiers Combray s’inscrit dans le festival “Illiers, trait d’union, Combray” à l’occasion du 150ème anniversaire de Marcel Proust et du 50ème anniversaire d’Illiers-Combray.
VOIR LE PROGRAMME COMPLET DU FESTIVAL

Lire aussi :

Sous la présidence de Ya Ding.

Une cinquantaine d’auteurs seront présents :

de 10h00 à 18h00

LIEU : Salle Georges Billebault (Voir sur le plan)
Gratuit. ouvert à tous.

LISTE DES AUTEURS PRÉSENTS :

William Augel, Anne-Marie Baron, Jérôme Bastianelli, Michel Bernard, Évelyne Bloch-Dano, François Bon, Gilles Bornais, Pascal Bresson, Guillaume Chamanadjian, Daniel Cohen, Alexandrine Cortez, Gérard Desanges, Caroline Dorka-Fenech, Claire Duvivier, Michel Erman, FOUCHARD Alexandre Fouchard et Guillaume Pierrick, Sylvia Gabet, Danièle Gasiglia-Laster, Patrick Gazier, Cyrille Gove, Stéphane Heuet, Laure Hillerin, Serge Korber, Alexandra Koszelyk, Arnaud Laster, Mathieu Lecerf, François-Xavier Lavenne, Bruno Lenoir, Pierre-Yves Leprince, Françoise Loiret, Julien Luxcey, Dominique Maisons, Frédéric Marniquet, Éric Mercier, David Meulemans, Estelle Monbrun, Claire Norton, Line Papin, Régis Penet, Lionel Richerand, Michaël Uras, Elsa Vasseur, Jean-François Vivier, Ya Ding.

William Augel

 Auteur de bandes dessinées, William Augel a signé une dizaine d’albums de bande dessinées chez différents éditeurs. Il travaille régulièrement pour les magazines Sciences-Ouest et le Salamandre, Le Psykopat et Le Petit Léonard. Biographie : Il publie en 2011, aux éditions de l’œuf « Atomes Crochus » (qui sera réédité en 2021 aux éditions le potager Moderne puis, en 2012, « Monstrueuse Cathy » dans la collection BN² des éditions Jarjille, qui sera suivi d’un second album, en grand format cette fois, mettant en scène le même personnage. A partir de 2016, toujours chez Jarjille, paraissent « Jean-Baptiste », « Zoostrip », « Zooart », « Le grand Méchant loup pue les pieds » (Swann Meralli au scénario) et enfin « Trucs en + ». C’est la Boîte à Bulles que William publie Le Petit Mozart, Le Petit Léonard de Vinci et Little Agatha Christie dans la collection Les petits génies. Cette collection fait l’objet d’une traduction en anglais (Humanoïdes associés) et en polonais.

Anne-Marie Baron

Anne-Marie Baron est docteur ès lettres, présidente de la Société des Amis d’Honoré de Balzac et de la Maison de Balzac et critique de cinéma. Elle a publié sept essais sur Balzac et cinq sur le cinéma, des éditions critiques d’auteurs du XIXe siècle et un très grand nombre d’articles, savants ou journalistiques.

Jérôme Bastianelli

Jérôme Bastianelli, né le 31 mars 1970, est un haut fonctionnaire, critique musical et essayiste français. Fils de professeurs de mathématiques, il est par la famille de son père originaire de Lama . Polytechnicien de formation (promotion 1990), il appartient au corps des ingénieurs de l’aviation civile (fusionné en 2003 avec le corps des ponts et chaussées) après avoir choisi l’ENAC comme école d’application. Il a par ailleurs étudié le piano, le violon, l’harmonie et le contrepoint. Il commence à travailler en 1996 au ministère des Transports, comme chef du département technique du Bureau d’enquêtes et d’analyses pour la sécurité de l’aviation civile3 . En 2006, il devient rapporteur à la 7 e chambre de la Cour des comptes. Il travaille ensuite dans le secteur culturel, comme directeur général délégué adjoint (2009-2015) puis directeur général délégué du Musée du quai Branly à Paris. Il est également président de la Société des amis de Marcel Proust depuis janvier 2018. Jérôme Bastianelli est l’auteur de quatre biographies de compositeurs, ainsi que de livres et d’articles sur l’influence qu’exerça le critique d’art John Ruskin sur Marcel Proust. Depuis 2000, il collabore régulièrement au magazine Diapason, ainsi qu’à La Tribune des critiques de disques de France-Musique.

Michel Bernard

Michel Bernard est né à Bar-le-Duc en 1958. Il est haut fonctionnaire, en disponibilité depuis l’automne 2016. Il est l’auteur de Mes tours de France (L’Âge d’Homme, 1999, la Petite Vermillon, 2014) et de Comme un enfant, biographie romancée de Charles Trenet (Le Temps qu’il fait, 2003). Après La Tranchée de Calonne en 2007, couronné par le Prix Erckmann-Chatrian, il publie à La Table Ronde La Maison du docteur Laheurte (2008, Prix Maurice Genevoix), Le Corps de la France (2010, Prix Erwan Bergot de l’Armée de Terre), Pour Genevoix (2011), et Les Forêts de Ravel (2015, prix Livres et Musiques de Deauville). À la rentrée 2016 a paru, toujours à La Table Ronde, Deux remords de Claude Monet, qui a obtenu le prix Marguerite Puhl-Demange et le prix Libraires en Seine. En janvier 2018 a paru Le Bon Cœur, roman sur Jeanne d’Arc, qui a reçu le prix Roman France Télévisions, le prix Michel Dard ainsi que le prix littéraire de la Ville d’Arcachon.

Évelyne Bloch-Dano

Évelyne Bloch-Dano est une écrivaine française contemporaine. Elle est l’auteure de biographies, d’essais et de récits littéraires. Son travail repose essentiellement sur différentes approches de la biographie. Évelyne Bloch-Dano, née à Neuilly-sur-Seine,agrégée de Lettres modernes et licenciée en anglais, est professeur de lettres jusqu’en 20002 . De 1993 à 2008, elle tient au Magazine Littéraire une chronique mensuelle sur les Maisons d’écrivains. Elle est critique littéraire à Marie-Claire (2001-2013) et au Magazine littéraire 3 . De 2006 à 2012, elle a animé le séminaire « Histoires de goûts » à l’Université populaire du goût d’Argentan, créée avec Michel Onfray.+-65 Ses livres sont traduits dans une douzaine de langues, dont l’anglais (États-Unis), l’allemand, l’italien, l’espagnol, le portugais, le grec, le turc et le chinois et publiés en poche. Évelyne Bloch-Dano est membre du jury du Prix Femina depuis juin 2015, du jury du Prix François Mauriac de la région Aquitaine et présidente du jury du Cercle littéraire proustien de Cabourg Balbec.

François Bon

François Bon est un écrivain et traducteur.
Il passe son enfance et son adolescence à Saint-Michel-en-l’Herm, dans le Marais poitevin, puis à Civray dans la Vienne. Fils d’un père mécanicien et d’une mère institutrice, il se passionne très tôt pour les livres. Après des études d’ingénieur en mécanique (Conservatoire national des arts et métiers), il travaille plusieurs années dans l’industrie en France (Aciéries en Lorraine) et à l’étranger, où il se spécialise en soudure par faisceau d’électrons (Moscou, Prague, Bombay, Göteborg, etc.). Il publie en 1982 son premier livre, Sortie d’usine, aux Éditions de Minuit. Reçu à la Villa Médicis en 1984, François Bon se consacre depuis entièrement à la littérature. En 2007, il devient directeur de collection au Seuil en lançant avec Bernard Comment : Déplacements. À raison de six livres par an, il tente de constituer une collection qui échappe au roman et qui pose par certains enjeux d’écriture et un rapport à l’époque contemporaine des questions à la création littéraire.

Parallèlement à son travail d’écriture, il s’est spécialisé dans les ateliers d’écriture auprès de publics en difficulté sociale (SDF, détenus, etc.), mais aussi d’étudiants (École nationale supérieure des beaux-arts, École normale supérieure) et d’enseignants (Tous les mots sont adultes, Fayard, 2005). Il crée dès 1997 un des premiers sites web consacré à la littérature, qui deviendra Remue.net. Ouvrant Remue.net à d’autres collaborateurs, il crée Tiers-Livre.net. Son intérêt pour la création littéraire sur et pour Internet l’amène à travailler également la photographie numérique (Tumulte), à collaborer régulièrement avec des musiciens dont Dominique Pifarély, Vincent Ségal, Kasper T. Toeplitz, et à participer à des tables rondes ou à faire des interventions sur la question du devenir de la littérature en rapport au numérique, notamment en 2006 et 2007 avec la Société des gens de lettres. François Bon est aussi auteur de pièces de théâtre (Quatre avec le mort, Daewoo) et d’émissions radiophoniques (notamment consacrées aux Rolling Stones et à Led Zeppelin sur France Culture), et d’émissions de télévision (Paysage fer, La vie par les bords). En 2007 il réalise le feuilleton Bob Dylan sur France Culture avec Claude Guerre, diffusé en février 2007.

Gilles Bornais

Gilles Bornais est né en 1958 à Neuilly. Dès 1978, il commence à travailler dans le journalisme, comme reporter sportif au “Parisien”, à “L’Équipe Magazine”, “la Voix du Nord” et autres supports médiatiques, radio, télévision. Pendant presque 20 ans, deux passions guident sa vie, le journalisme et la natation, discipline qu’il enseigne aux plus jeunes et participe à des compétitions, catégorie vétéran.(Il compte à son palmarès la première place aux Championnats de France Vétérans, puis la quatrième aux Championnats du monde de 1998, même catégorie…)
En 2000, après avoir poursuivi une carrière de journaliste d’investigation, il est appelé à occuper un poste important au sein du groupe “Écho Communication”, en tant que Directeur Général et rédacteur en chef de “L’Écho Républicain“, en poste à Chartres, région dans laquelle il s’est aujourd’hui établi, après deux décennies de banlieue parisienne.

Pascal Bresson

Pascal Bresson est né en 1969 à Reims. Porté par le dessin depuis l’enfance, il décide d’entamer des études d’art et entre au Conservatoire d’Art Dramatique de Reims. Il commence sa carrière d’artiste très jeune, en devenant à 17 ans l’illustrateur d’articles de presse pour le quotidien régional L’Union. Il publie ensuite de courtes histoires dans divers fanzines. En 2000, il connaît son premier véritable succès avec la série Poulpia, la petite pieuvre écologique, écrite avec Brice Tarvel et publiée aux éditions Cœur de Loup. Il se spécialise alors dans la bande dessinée jeunesse. Son album Plus fort que la haine, paru chez Glénat en 2015, remporte le Grand Prix Public du Meilleur Album, remis par le groupe Média MaxEo. En 2018, il écrit L’Immortelle, un album retraçant la vie de Simone Veil, de son enfance à son combat politique. La bande dessinée a été saluée par la presse et le public. Pascal Bresson revient aujourd’hui avec Beate et Serge Klarsfeld, l’adaptation des mémoires de ce couple légendaire en BD.

Guillaume Chamanadjian

Daniel Cohen

Daniel Cohen, écrivain et éditeur, a publié une quinzaine d’ouvrages. Son œuvre a inspiré des livres et un grand nombre d’articles.

Alexandrine Cortez

Alexandrine Cortez est auteure, scénariste et animatrice d’ateliers philo pour la jeunesse. Diplômée en Anglais, en Sciences de l’éducation, et en Lettres spécialité métier du livre jeunesse, elle allie ses passions à travers l’écriture et la gestion d’un gîte littéraire En 2019, elle publie ses premiers scénarios en participant au “Guide des Châteaux de la Loire” en bandes dessinées chez Petit à Petit. Elle vit à Nantes.

Gérard Desanges

 Gérard Desanges est issu d’une famille d’enseignants. Après des études au lycée Claude Bernard et à la Sorbonne, il s’engagea dans une double direction : la responsabilité de la formation dans les Assurances et la poursuite de travaux littéraires autour de Marcel Proust.

Caroline Dorka-Fenech

Née en 1975, Caroline Dorka-Fenech, diplômée de lettres modernes et de l’Atelier scénario de la FEMIS, a travaillé comme lectrice de scénarios, script doctor et enseignante. Rosa dolorosa, son premier roman, est le fruit d’un travail de dix ans.

Claire Duvivier

Claire Duvivier est une éditrice, cofondatrice de la maison d’édition Asphalte, avec Estelle Durand, en 2009.Elles se sont rencontrées à la Sorbonne en 2004, toutes deux à 23 ans, et ont séparément travaillé plusieurs années dans diverses maisons d’édition déjà installées. Claire Duvivier est titulaire d’un DESS de l’Université Paris-Sorbonne (2004-2005). “Un long voyage” (2020), son premier roman, a reçu le prix Hors Concours 2020.

Michel Erman

Professeur à l’Université de Bourgogne, Michel Erman est un spécialiste de l’œuvre de Marcel Proust. Il est notamment l’auteur d’une biographie de Proust, du bottin proustien ainsi que du bottin des lieux proustiens. Philosophe, il est également l’auteur d’un essai sur la cruauté, publié en 2009 aux PUF et et de l’Eloge de la vengeance en 2013. En 2015, il publie Le Paris de Proust aux éditions Alexandrines.

Sylvia Gabet

Sylvia Gabet a été publicitaire pendant 10 ans, puis scénariste de concepts de livres illustrés. Elle change finalement d’orientation et devient d’un même coup maman et auteur de livres de cuisine. En 2001, elle a remporté le prix du Fooding et en 2005 le prix du Meilleur livre de Cuisine des Gastronomades d’Angoulême. Après 20 ans de vie parisienne, elle a finalement décidé de s’installer en Suisse. Elle a suivi son mari, qui travaillait dans le domaine de la communication du sport à Paris. Elle donne chaque mois des cours de cuisine sur le thème « Inviter chic et facile » et écrit également pour plusieurs rubriques gastronomiques.

Danièle Gasiglia – Laster

Danièle Gasiglia-Laster est écrivain et critique, spécialiste de Victor Hugo, de Marcel Proust et de Jacques Prévert. Après avoir passé sa licence de Lettres modernes à l’Université de Nice, elle est montée à Paris pour faire des études de journalisme et a obtenu le diplôme de l’École Supérieure de Journalisme de la rue de Rennes. Parallèlement elle a poursuivi ses études de Lettres à l’Université de Paris 3 avec une Maîtrise consacrée à une pièce peu connue de Victor Hugo, “Les Deux Trouvailles de Gallus”, puis a commencé une thèse sur Proust et le Théâtre. Elle est, depuis 2004, secrétaire générale de la Société des Amis de Victor Hugo et coorganise chaque année le Festival Victor Hugo et Égaux qui a été lancé en 2007 et se poursuit. Elle dirige la revue annuelle de la Société des Amis de Victor Hugo, “L’Écho Hugo”. Danièle Gasiglia-Laster a publié de nombreux livres et articles sur Hugo, Prévert, Proust, elle donne des conférences sur ces auteurs dans le monde entier. En 2014 elle a assuré la direction artistique d’une lecture-spectacle de sa dernière pièce “Hugo et Tolstoï sont de retour”.

Patrick Gazier

Patrick Gazier, enseignant en lycée professionnel (Mathématiques et sciences physiques) depuis plus de trente ans, s’évade de ses journées passées avec des élèves souvent difficiles par l’écriture, la lecture, le jardinage, le sport (rugby) mais surtout l’écriture depuis 4 ou 5 ans. « Je me sens plus proche des romans policiers des années 80 que des livres dégoulinants d’hémoglobine actuels, lecteur plutôt donc de la série noire, de la collection masque et bien sûr de San Antonio. Originaire et habitant toujours dans les environs de Chartres, j’adore, avec ma femme, parcourir les villes et les villages des régions françaises. J’y tire souvent l’inspiration de mes écrits. J’écris d’abord pour le plaisir d’être lu, d’échanger avec mes lecteurs et me considère, avant tout, comme un raconteur d’histoires. R.O.C noir est mon quatrième roman. »

Cyrille Gove

Cyrille Gove est retraité de l’enseignement : il a été professeur dans la région parisienne, en Bretagne et en Afrique. La quasi-totalité de son œuvre a été rédigé à Illiers-Combray où il habite depuis 2014.

  • Treize défaites silencieuses en Perche-Gouët
  • Figures troubles en orléanais

Stéphane Heuet

Stéphane Heuet Est un écrivain et auteur de bande dessinée français né en 1957 à Brest. Il est le scénariste et dessinateur de l’adaptation en bande dessinée d’À la recherche du temps perdu de Marcel Proust, publiée depuis 1998. Il s’engage dans la Marine, où il parcourt l’océan indien puis devient ancien directeur artistique dans une agence de publicité. Il vit à Paris. À l’âge de 35 ans, il devient fasciné par l’œuvre de Marcel Proust, qu’il transpose en bande dessinée aux éditions Delcourt à partir de 1998. À la recherche du temps perdu, Delcourt, 7 volumes, 1998- 2019, Prix de la Madeleine d’or en 2001, Prix des Écrivains du Sud en 2007, Prix France Télévision 2020 « Mon livre de l’été »

Prix: 2020 : Grand Prix Hervé Deluen 2020 de l’Académie Française pour son adaptation illustrée de Marcel Proust.

Laure Hillerin

Après une carrière dans le journalisme et la communication Laure Hillerin se consacre à l’écriture de biographies historiques, avec une prédilection pour le XIXème siècle et la Belle Époque, époque contemporaine de Marcel Proust, dont elle est une fervente lectrice.

Serge Kober

Serge Korber. Réalisateur de films à grands succès dans les années 1960 et 1970, on lui doit notamment l’Homme-orchestre (1970) et sur un Arbre perché (1971) avec Louis de Funès, mais aussi Un idiot à Paris (1967), une comédie sociale signée Audiard avec Jean Lefebvre et un Bernard Blier. Jean Louis Trintignant a tourné dans un court-métrage qui a fait le tour du monde, Un jour à Paris (1964), et dans son premier long-métrage, le 17e Ciel.

Alexandra Koszelyk

Alexandra Koszelyk Est une est écrivaine et professeure de Lettres Classiques. Diplômée à l’Université de Caen Normandie, elle travaille à Saint-Germain-en-Laye depuis 2011. Elle enseigne, en collège, le français, le latin et le grec ancien. Elle est aussi formatrice Erasmus en Patrimoine et Jardins. “À crier dans les ruines” (2019) est son premier roman, publié aux Forges du Vulcain, puis Points pour le format poche. Elle est l’un des quatre lauréats des Talents Cultura 2019 et a remporté le Prix de la librairie Saint Pierre à Senlis, de la librairie Mérignac Mondésir , le Prix Infiniment Quiberon, et le Prix Totem des Lycéens. Finaliste du Prix du jeune mousquetaire, de celui de Palissy, et du prix Libraires en Seine, le roman concourt pour le prix des lycéens de la région Île de France 2020. Le format poche est sélectionné pour le prix du meilleur roman Points.

Arnaud Laster

Maître de conférences honoraires, spécialiste de Victor Hugo et de Jacques Prévert, responsable d’éditions de leurs œuvres et auteur de livres les concernant, est, depuis 2011, président élu de la Société des amis de Victor Hugo.  

Mathieu Lecerf

 Diplômé d’une école de cinéma, Mathieu Lecerf a réalisé deux courtsmétrages et un documentaire. Ces quinze dernières années, il a également été collaborateur ou directeur de rédaction de sites internet et de titres comme Première, Studio Magazine et GQ, ou d’émissions consacrées au cinéma, notamment sur Canal+. En 2017, il a éprouvé le besoin de faire une pause, de mettre en perspective la vie qu’il menait et de s’ouvrir de nouveaux horizons. Il a largué les amarres et a parcouru le monde, pour une expérience intense au bout de laquelle il a écrit son premier roman : La Part du démon.

François-Xavier Lavenne

 Il vient à Illiers-Combray en tant que gardien de l’œuvre de Maurice Carême pour présenter les titres du poète de l’enfance.

Bruno Lenoir

Pendant trente ans, Lenoir Bruno sous le nom d’écrivain Nigel van Vooren exerce la profession d’antiquaire. Riche de cette expérience, il écrit des romans et des romans policiers qu’il situe dans d’agréables univers avec des références culturelles et artistiques. Les auteurs qui lui ont donné l’envie d’écrire sont Marcel Proust et Agatha Christie.

  • Agence Marple Oliver Poirot
  • Agatha mène le jeu

Pierre-Yves Leprince

Pierre-Yves Leprince, scénographe français, peintre et écrivain est né en 1940 à Orléans. Issu d’une famille d’enseignants et de peintres, il poursuit des études de lettres classiques à Paris. Entre 1960 et 1970, il est animateur de théâtre et enseignant et c’est à cette époque qu’il découvre Proust et écrit ses premiers essais littéraires. Il est producteur à France Culture de 1971 à 1976, notamment pour les émissions consacrées au centième anniversaire de la naissance de Proust. Son premier roman, Les enquêtes de Monsieur Proust, est paru cette année.

Françoise Loiret

De ses lectures électriques jusqu’à celles fondatrices de la recherche du temps perdu, de la lecture à l’écriture en est le récit. Françoise Loiret a fait de ses lectures et de leurs mots son habitation principale. Après des cours de secrétariat mais aussi d’art dramatique, de son origine vendéenne à sa vie parisienne, elle a traversé villes et livres au gré d’une vie mouvante et… émouvante. Comme l’écrit son ami Julien Cendres : une vie à lire…

Julien Luxcey

Je suis un jeune homme passionné par les arts, particulièrement le 7ème. Je rêve donc de reprendre ma vidéo tout en travaillant dans la restauration pour nous reconstruire avec ma femme et mes 3 enfants. En effet, des accidents de parcours nous ont conduit en Famille à la rue et je témoigne dans mon récit de nos contrats et nos victoires après 7 années de calvaires.

Dominique Maisons

Dominique Maisons est un auteur de roman policier. Il a été éditeur de presse, traducteur de bande-dessinée, a travaillé 10 ans dans la musique, a coproduit un long-métrage (un thriller franco-chinois), « L’œil du silence ») ainsi que les DVD de « La Vie privée des animaux » de Patrick Bouchitey. Son premier thriller, « Le psychopompe » (2010) a été couronné du Grand Prix VSD du polar 2011. Son précédent roman, « le festin des fauves », a été sélectionné pour le prix Polar en 2016 de Cognac. EN 2018, il publie « On se souvient du nom des assassins » qui reçoit le prix de la Griffe noire du roman historique. Pour son dernier roman, il s’éloigne du roman policier pour proposer une.

Frédéric Marniquet

Scénariste et dessinateur de BD depuis 2000, j’ai déjà réalisé une cinquantaine d’albums publiés chez des éditeurs prestigieux tels que: Albin Michel, Delcourt, Le Lombard, 12 Bis, Zéphyr, Glénat, Dupuis, Hachette…

Éric Mercier

Je suis historien de l’art et romancier. Après avoir travaillé vingt-cinq ans dans la finance, j’ai soutenu une thèse consacrée à la Jeune Peinture figurative des années 50. J’ai publié plusieurs ouvrages d’histoire de l’art avant de me lancer dans l’écriture de romans policiers. Dans la peau de Buffet a obtenu le premier prix du premier roman décerné par la ville de Draveil en 2019. Le second, Fauves paru aux éditions de la Martinière en janvier 2021. A chaque fois enquête policière et histoire de l’art se mêlent pour donner naissance à une intrigue au dénouement inattendu. Je suis également commissaire d’exposition.

David Meulemans

David Meulemans a fait des études de philosophie avant de devenir éditeur. Il a enseigné huit ans la philosophie de l’art dans plusieurs universités françaises. Ses travaux portent sur la philosophie de l’art, la psychologie de la créativité et l’écriture. Il a vécu à Paris, New York et Boston. Il dirige les Editions Aux forges de Vulcain et la startup DraftQuest. Il aime Kafka, William Morris, la SF intelligente, la fantasy littéraire et les films de kung fu des années 80.

Estelle Monbrun

Estelle Monbrun est le nom de plume d’Élyane Dezon-Jones. Ancienne élève du lycée Léonard Limosin et diplômée d’un doctorat de lettres obtenu à Paris, elle s’est lancée dans une carrière de professeur de littérature française contemporaine aux États-Unis, à New-York puis à Saint-Louis. Elle a enseigné au Barnard College à New York et à l’Université Washington de Saint-Louis. Elle est actuellement professeur émérite de littérature. Elle s’avère être une spécialiste reconnue dans le monde entier de l’œuvre de Marcel Proust et de celle de Marguerite Yourcenar. Elle a été pendant sept ans la rédactrice en chef de “Bulletin de la Société des Amis de Marcel Proust”. Parallèlement à son métier d’enseignante, elle écrit, sous le pseudonyme d’Estelle Monbrun, des polars publiés par les Éditions Viviane Hamy, dont “Meurtre chez Tante Léonie” (1994), son premier roman, traduit en dix langues. Ses écrits mêlent fraîcheur d’écriture, par l’aspect ludique et parodique de sa production littéraire, et profondeur, par la qualité documentaire et scientifique que ceux-ci proposent. Élyane Dezon-Jones vit entre Paris et Sarasota.

Claire Norton

Claire Norton est née en 1970. Après une avant- première chez France Loisirs, elle a publié son premier roman En ton âme et conscience… aux éditions Robert Laffont en 2018, puis Malgré nous en 2019 chez le même éditeur. En 2020, paraît Ces petits riens qui nous animent. Mère de trois enfants, Claire Norton continue de concilier son activité professionnelle dans les ressources humaines avec sa passion pour l’écriture. En ton Âme et conscience… est son premier roman publié. Parès le succès de  En son âme et conscience (2018), Malgré nous (2019) et Ces petits riens qui nous animent (2020), Claire Norton nous entraîne dans un grand roman féminin, un véritable page turner. Tous ses livres sont publiés chez Robert Laffont et repris chez Pocket.

Line Papin

Née à Hanoï en 1995, Line Papin y a grandi jusqu’à l’âge de dix ans, avant de s’installer en France. Elle se consacre à l’écriture, au dessin et au cinéma. Après L’Eveil (stock, prix de la vocation 2016) et Toni (Stock, 2018), elle publie en 2019 Les os des filles. Le cœur en laisse est son quatrième roman.

Régis Penet

Régis Penet est né le 9 septembre 1970. Auteur de bandes dessinées depuis 2000, il s’oriente davantage vers le roman graphique depuis 2011. Il est également peintre sous le nom de Louis Neyret.

Lionel Richerand

Après avoir suivi une formation à l’École Supérieure d’Arts Graphiques (Met de Penninghen), puis aux Arts décoratifs de Paris, Lionel Richerand se spécialise en tant qu’illustrateur et réalisateur de films d’animation. À ses débuts, il conçoit des images pour le site Internet de Bayard presse et pour la presse informatique. En octobre 2007, il publie chez Akiléos, Petit conte léguminesque, BD scénarisée par Éric Sannier. Très investi dans le film d’animation, il réalise un 26’ La Peur du loup, co-réalise une série, Les Grabonautes, et participe au long métrage Renaissance de Christian Volckman. Il prépare actuellement son propre long-métrage et plusieurs projets de bande dessinée.

Michaël Uras

Michaël Uras est né en 1977. D’origine sarde, par son père, il a grandi en Saône-et-Loire et est aujourd’hui professeur de lettres modernes dans le Doubs. Il est l’auteur de cinq romans : Chercher Proust (finaliste du Prix de l’inaperçu 2013), Nos souvenirs flottent dans une mare poisseuse, Aux petits mots les grands remèdes (Prix Marcel Aymé 2017), La Maison à droite de celle de ma grand-mère, dont les droits ont été cédés dans de nombreux pays. L’iguane de Mona, roman sur un homme au mitan de sa vie est sorti en juin 2020.

Elsa Vasseur

Née à Paris en 1989, Elsa Vasseur a voulu écrire dès qu’elle a été en mesure de tenir un stylo. Elle a publié un recueil de nouvelles, Le Goût du lait au chocolat, aux éditions Anne Carrière en 2008. Après un master à Sciences Po Paris, elle poursuit ses études à la Sorbonne. Elle publie son premier roman en 2016, L’Heure Bleue. Elle est aujourd’hui scénariste pour la télévision.

Jean-François Vivier

Passionné de BD et d’histoire, Jean-François Vivier est le scénariste de d’une quinzaine d’albums, pour la plupart sur fond historique. Il a ainsi réalisé plusieurs biographies en images (Honoré d’Estienne D’Orves, Geneviève de Gaulle Antonioz, Tom Morel…), une histoire la basilique de Montmartre et une fiction historique intitulée Herr Doktor. Il est aussi l’adaptateur des best-sellers de Frison-Roche, à commencer par le célèbre Premier cordée et du premier roman d’Agatha Christie aux Editions Paquet.

Ya Ding

Ya Ding (en chinois, 亚丁), né en 1957, est un traducteur et écrivain francophone chinois. Originaire d’une petite ville au nord de la Chine, il suit à dix ans ses parents envoyés à la campagne. Après des études secondaires, il est lui-même envoyé travailler aux champs dans le cadre du Mouvement d’envoi des zhiqing à la campagne. Après la fin de la Révolution culturelle, il crée la première revue des étudiants à l’université de Pékin. Devenu traducteur d’auteurs français, il est lauréat du concours international de traducteurs. Ya Ding est auteur de plusieurs romans d’inspiration autobiographique. Il est un des rares auteurs chinois à écrire en français. Ses romans ont obtenu plusieurs prix : Prix Cazes et Prix de l’Asie en 1988 pour Le Sorgho rouge, prix de la Découverte du PEN club français en 1988 et Prix de l’Été en 1989 pour Les Héritiers des sept royaumes et Prix Contrepoint en 1991 pour Le Jeu de l’eau et du feu.

  • Le Sorgho Rouge
    Il s’agit du premier roman de Ya Ding, écrit en français. Le Sorgho rouge est un best-seller international. Le Sorgho rouge est un récit qui s’inspire de l’expérience de l’auteur mais n’est pas une autobiographie ou un témoignage. C’est « un roman », affirma Ya Ding, lors de son entretien avec Bernard Pivot à l’occasion de la présentation au prix Goncourt. Ce livre a été traduit et publié en anglais, en allemand, en japonais, en espagnol, en danois, en italien, etc. Il a été traduit en Chine uniquement en 2010 alors qu’il avait déjà été dans de nombreuses autres langues auparavant.

RETOUR AU PROGRAMME COMPLET DU FESTIVAL :
“Illiers, trait d’union, Combray”

Partager cet article sur les réseaux sociaux
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Pin on Pinterest
Pinterest
Share on LinkedIn
Linkedin

3 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *